PortailAccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
viguigui
viguigui10/15
Masculin Messages : 624
Date d'inscription : 13/11/2010
Age : 42
Localisation : VILLEBOIS
Emploi/loisirs : Planificateur industriel
collectionneur
https://www.villageasterix.com/t198-salut-a-tous

Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Empty
MessageSujet: Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013)   Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Icon_minitime1Dim 27 Jan - 11:48

En avril prochain, il soufflera 86 bougies, mais n'a pris sa retraite que depuis peu : co-inventeur d'Astérix, en 1959 avec René Goscinny, Albert Uderzo est un géant de la bande dessinée. Une institution : plus de 350 millions d'albums vendus à travers le monde, et une saga traduite en plus de 100 langues.Mais avant que naisse le petit Gaulois au casque ailé, le génial dessinateur avait déjà à son actif un beau parcours. Que mettent en lumière l'exposition événement proposée à Angoulême (1) et un imposant livre d'art (2). Interview.
Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Ico_publicite

Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Empty


« Sud Ouest Dimanche » : Qu'avez-vous ressenti quand, à 14 ans, vous avez publié votre premier dessin ?
Albert Uderzo. C'est un souvenir ancré en moi. C'était une joie extraordinaire. Je me souviens comme je m'étais appliqué pour réussir ce premier dessin, une sorte de fable animalière… C'était entrer par la plus petite porte possible dans ce métier dont je rêvais, une fierté profonde.
Mais, à la suite de ça, j'ai connu un très long passage à vide à cause des années de guerre. J'ai eu beaucoup de mal à retrouver un boulot. En 1945, j'ai intégré un studio de dessin animé, comme « intervalliste ». C'est un art très beau que de pouvoir donner la vie à des personnages, et tous les dessinateurs à l'époque rêvaient de devenir Walt Disney. Mais c'est un travail très dépendant : vous êtes sous la coupe d'un chef animateur, qui vous apporte son style de dessin et vous impose de produire un nombre très important d'exemplaires uniques tous les jours. Pensez : 24 images par seconde, c'est colossal ! Et finalement assez rebutant.
Vous avez également été dessinateur de presse. Quelles étaient les difficultés spécifiques à cet exercice ?
C'est un autre métier. Quand je suis rentré du service militaire, le journal qui m'employait précédemment avait disparu. Les journaux de bande dessinée allaient très mal, et les seuls débouchés pour un dessinateur étaient de devenir illustrateur reporter dans la « grande presse ». Alors, à la fin des années 1940, j'ai bossé pendant un an et demi à « France Dimanche » et à « France Soir ». Les piges me permettaient de manger, mais ce métier n'était pas tout à fait de mon goût.
Puis j'ai eu la chance qu'un agent belge vienne me proposer de faire de la bande dessinée pour lui. J'ai alors quitté la grande presse parisienne pour rejoindre la « toute petite presse » de province belge. C'était très différent, aussi bien sur le plan du travail que sur celui de la rémunération, mais bon…
Et puis - et surtout - c'est via cette agence-là que j'ai rencontré René Goscinny. Lui et moi, on a fait des rêves extraordinaires. Jusqu'à ce jour de 1959 où nous avons eu l'occasion de créer un journal : « Pilote ». Et c'est spécifiquement pour ce nouvel hebdomadaire, le nôtre, que nous avons inventé ce petit Gaulois qui a eu immédiatement un succès important auquel on ne s'attendait pas du tout.
Astérix n'éclipse-t-il pas le reste de votre œuvre ?
Mais tout ce que j'ai pu faire avant n'était diffusé qu'à de très petits tirages. C'était presque confidentiel. Pensez bien qu'avant cela la bande dessinée était encore très timide. C'est justement ce qui nous plaisait, avec René Goscinny : on avait le sentiment qu'il restait beaucoup de choses à inventer dans ce domaine. L'humour dans la bande dessinée française n'était alors qu'au premier degré, les tartes à la crème dans la figure, ce genre de blagues…
On avait l'ambition de changer les choses. Sans penser qu'on gagnerait beaucoup d'argent, mais pour notre propre plaisir, avant tout. On se disait : « Allez ! On sera mal payés mais au moins on s'amusera. »
Effectivement, avec « Pilote », on s'est beaucoup amusés… Finalement, tout cela a eu des répercussions inattendues sur nos vies, puisqu'on a très vite commencé à gagner très bien notre existence.
L'exposition à Angoulême, c'est une consécration ?
Oui, on peut dire ça. Elle arrive peut-être un peu tard mais l'essentiel pour moi est que je sois enfin un peu reconnu à Angoulême. René Goscinny et moi étions toujours oubliés par ce festival. Pourquoi ? Je l'ignore. Peut-être est-ce une religion en France de dénigrer les choses qui ont du succès. Toujours est-il que nous n'y avons jamais été invités.
Quand Frank Margerin, que je connais bien, a reçu le Grand Prix d'Angoulême, il leur a dit : « Je ne comprends pas, vous m'offrez un prix… alors qu'Uderzo n'en a jamais eu ! » Forcément, ils ont été un peu vexés. Alors, en 1999, on m'a décerné le prix du Millénaire, un prix créé pour l'occasion…
Les choses n'ont pas toujours été faciles pour moi après la mort de René Goscinny, il y a bientôt trente-cinq ans. Quand j'ai décidé de prolonger les aventures d'Astérix tout seul, en tant que dessinateur mais aussi comme scénariste et éditeur, on ne m'a pas fait de cadeaux. Heureusement que les lecteurs m'ont suivi pour prouver que j'avais eu raison et que cette idée n'était pas saugrenue.
Pouvez-vous lever un coin de voile sur la prochaine aventure d'Astérix ?
Eh non ! J'ai reçu l'ordre de ne pas en parler (rire). L'album doit sortir à la fin de l'année. Jean-Yves Ferri - qui sera présent à Angoulême - en a écrit le scénario. Didier Conrad, lui, sera absent : il est chez lui, en Californie, en train d'en réaliser les dessins. Ce qui ne lui laisse pas vraiment le temps de batifoler à travers les festivals de BD !
(1) Exposition « Uderzo in extenso », du jeudi 31 janvier au dimanche 3 février, à la Cité internationale de la bande dessinée. (2) « L'Intégrale Uderzo 1941-1951 », par Philippe Cauvin et Alain Duchêne, éd. Hors collection, 424 p., 69 €.
Albert Uderzo et Astérix illustreront jeudi prochain l'ensemble des pages de « Sud Ouest », pour un numéro collector Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) 547221.

Source: http://www.sudouest.fr/2013/01/27/uderzo-pour-s-amuser-947705-4608.php
Revenir en haut Aller en bas
asterix1988
asterix1988Administrateur
Masculin Messages : 6008
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 35
Localisation : Luxembourg
Emploi/loisirs : Assistant vétérinaire
collectionneur
http://asterix.sitew.com https://www.villageasterix.com/t526-la-collection-d-asterix1988-en-preparation https://www.villageasterix.com/t64-les-nouvelles-acquisitions-d-asterix-1988 https://www.villageasterix.com/t229-les-echanges-d-asterix1988 https://www.villageasterix.com/t5495-recherches-asterix-1988#218088 https://www.villageasterix.com/h11-fiche-asterix1988

Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Empty
MessageSujet: Re: Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013)   Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Icon_minitime1Dim 27 Jan - 14:28

Merci pour l'interview Exclamation Wink
Revenir en haut Aller en bas
viguigui
viguigui10/15
Masculin Messages : 624
Date d'inscription : 13/11/2010
Age : 42
Localisation : VILLEBOIS
Emploi/loisirs : Planificateur industriel
collectionneur
https://www.villageasterix.com/t198-salut-a-tous

Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Empty
MessageSujet: Re: Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013)   Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Icon_minitime1Dim 27 Jan - 15:42

Il faudrait regrouper les interviews de cette semaine
Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) 31418

A 86 ans, Albert Uderzo annonce un nouvel Asterix pour la fin de l'année








Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) 20130127_1_6_1_1_0_obj2972903_1


À 86 ans, Uderzo a toujours une lueur qui brille dans le regard lorsqu'il évoque Goscinny et Astérix.

Photo DR/Philippe Cauvin





Certains profiteraient de leur retraite
dorée sous des palmiers ou en ... Belgique. Albert Uderzo, lui, n'a
pas quitté Paris et reste, plus que jamais, très actif. À 86 ans, alors
que le festival de la BD d'Angoulême lui consacre une rétrospective,
ce grand génie de la bande dessinée (l'un des derniers ?),
indissociable de son compère de toujours René Goscinny, a retrouvé la
forme.
En effet, il semble loin le temps où le ciel lui tombait
sur la tête après le déferlement de critiques assassines, en 2005, sur
son dernier Astérix. Aujourd'hui, une petite lueur brille encore dans
ses yeux à l'évocation du plus célèbre des Gaulois de la bande
dessinée. Uderzo a, certes, passé la main mais il n'a pas décroché et
annonce, à La Provence, qu'un nouvel Astérix verra le jour avant la fin de l'année. Par Toutatis, voilà une excellente nouvelle, vous ne trouvez pas ?Vous
allez fêter vos 86 ans en avril prochain. Vos fans éditent un important
ouvrage sur vos travaux publiés entre 1941 et 1951. Le festival de la
BD d'Angoulême vous consacre une rétrospective dédiée à ces mêmes
travaux. 2013 serait-elle placée sous le signe d'Uderzo ?

Albert Uderzo :
J'ai effectivement un calendrier assez chargé cette année. J'irai au
festival d'Angoulême inaugurer l'exposition qui m'est consacrée, en
présence de la ministre de la Culture Mme Filippetti. C'est une
exposition que je découvrirai, moi aussi, sur place.
Quant à
l'intégrale qui m'est dédiée, ce sont deux de mes fans - je les appelle
mes fans-fous parce qu'il faut être fou pour faire ce qu'ils ont fait ! -
qui se sont plongés dans mes débuts en exhumant des documents que
j'avais moi-même oubliés, lors de cette période au cours de laquelle
j'ai beaucoup travaillé.
Effectivement, on y apprend que vous avez fait un peut de tout !
A.U. :
En terme de travail, c'était vraiment tout et n'importe quoi. Dès
l'après-guerre, à partir de 1945 , j'ai commencé à travailler pour des
publications qui avaient le mérite de me permettre de faire mon métier.
En 1946, j'ai travaillé pour OK (à ne pas confondre avec le magazine pour ados OK Magazine,
lancé bien plus tard - ndlr). J'ai commencé à y répandre mes idées un
peu farfelues . Des fois, j'ai un peu honte (rires) ; mais j'avais 18
ans, je sortais de l'enfance. J'ai aussi travaillé pour la publicité,
j'ai illustré des nouvelles dans Sud Ouest, j'ai exercé le métier de dessinateur-reporter de presse dans France Dimanche.
On
m'envoyait là où ne pouvaient pas aller les photographes. J'illustrais
les articles, les faits de société dont certains m'ont marqué. Par
exemple, je me souviens d'un fait divers qui concernait un gangster, un
certain Delapina, que l'on surnommait le gangster élégant. Il
cambriolait les belles demeures de Neuilly et lorsqu'il tombait nez à
nez avec des enfants dans l'appartement, il les rassurait et les
endormait tendrement avant de tout rafler.
Pour le journal, je
récupérais les photos des lieux visités et je les dessinais, en montrant
avec des flèches, les sites par lesquels accédait le gangster. Ça m'a
valu des reproches du ministre de la Communication, de l'époque, puis
une amende. Mais c'est le journal qui a payé. J'avais peur que cette
sanction reste indélébile sur mon CV. Ça n'a, fort heureusement, pas été le cas.
C'est une époque qui vous rend nostalgique ?
A.U. :
Oui et non. Non, parce que j'ai vécu d'autres choses par la suite. Oui,
parce que c'est l'époque de la jeunesse. J'avais 14 ans lorsque j'ai
commencé en 1941. Tous mes confrères qui n'ont pas eu la chance de vivre
jusqu'à 86 ans comme moi, auraient sans aucun doute aimé être là
aujourd'hui. Je pense à Franquin, Peyo ou encore à Goscinny.
Goscinny a, justement, été votre plus grand complice. Il vous manque ?
A.U. : Goscinny me manque ô combien ! Nous étions très proches. Nous étions comme deux frères.
Comment vous êtes-vous rencontrés ?
A.U.
: C'était en 1951. Un agent belge qui avait vu mon travail m'a contacté
pour me demander si je ne voulais pas faire de la BD. J'ai dit oui !
Mais comme j'avais honte de dire que j'allais travailler en Belgique,
j'ai annoncé à France Dimanche que je partais travailler aux
États-Unis. À cette époque, tous les dessinateurs rêvaient des
États-Unis. Franquin, Peyo, Roba, Morris ont fait des dessins animés,
comme moi, avant de constater que ce mode d'animation n'était pas fait
pour nous. René était, lui, déjà aux États-Unis. Il rêvait de travailler
pour Disney. Moi, je travaillais à Paris pour une petite agence au nom
ronflant, la World Press.
Mon patron était allé prospecter à New
York. Il a rencontré René et lui a proposé de venir travailler en
France. Comme il en rêvait, il a immédiatement accepté. Au départ, René
était chargé de passer, pour le compte de l'agence, chez les
dessinateurs, afin de récupérer les dessins à publier. Il est venu chez
moi et l'on a très rapidement sympathisé. Il était plus à l'aise dans
les scénarios que les dessins. Moi, c'était l'inverse. Du coup, on a
marié nos aptitudes. On a créé notre premier personnage qui s'appelait
Oumpah Pah. Puis, on a créé le Journal Pilote et, enfin, Astérix.
Comment expliquez-vous le succès, justement, d'"Astérix le Gaulois" ?
A.U.
:
Franchement, je ne sais pas. Astérix est un phénomène qui étonne
toujours le survivant que je suis. Avec René, nous sommes arrivés à une
période où la bande dessinée humoristique était très pauvre. C'était du
premier degré, genre "tarte à la crème". Avec Goscinny, on a eu la
prétention de dire "on va changer tout ça", tout en s'adressant aux enfants. En 1959, nous avons créé le magazine Pilote
et on a pu faire ce que l'on voulait. D'ailleurs, si nous n'avions pas
eu notre propre publication, Astérix n'aurait sans doute jamais vu le
jour. Les rédacteurs en chef des différents journaux à l'époque étaient
très réfractaires. Lorsque l'on a lancé Astérix, jamais on n'aurait
imaginé qu'il aurait un tel succès.
Vous formiez, avec
René Goscinny, un couple quasi fusionnel. Il est étonnant de voir
qu'Astérix a résisté au décès de votre grand ami.
A.U.
:
Après le décès de Goscinny, lorsque j'ai annoncé, deux ans plus tard,
que je reprenais Astérix, mon orgueil en a pris un coup parce que tout
le monde avait enterré à la fois Goscinny et Astérix ! J'étais
complètement oublié. Paradoxalement, ça m'a donné beaucoup de force.
J'ai décidé d'écrire mes scénarios. C'était une folie complète et on ne
m'a d'ailleurs fait aucun cadeau. Lorsqu'en 1980, j'ai sorti Le grand fossé,
j'ai même entendu des réactions de critiques qui disaient qu'il
s'agissait sans doute d'un scénario que Goscinny avait écrit avant sa
mort. Quelque part, ces réactions ont été le plus beau cadeau que l'on
m'ait fait ! Elles signifiaient que j'avais gagné mon pari.
En
2005, vous avez également été éreinté par la critique lors de la sortie
du dernier album d'Astérix, "Le ciel lui tombe sur la tête".
A.U.
:
Oui. Mais aujourd'hui, c'est oublié. Je vous annonce d'ailleurs que
j'ai trouvé une excellente relève et que le prochain Astérix sortira, en
principe, à la fin de l'année en librairie.
C'est une excellente nouvelle. Vous pouvez nous en dire un peu plus ?
A.U.
:
Le projet a été retardé d'un an parce qu'un dessinateur a
malheureusement jeté l'éponge en cours de route. Mais j'ai deux auteurs
talentueux qui planchent sur le prochain ouvrage depuis un moment :
Ferri au scénario et Dider Convard, au dessin. Je suis très content
d'avoir une telle relève. Tous les deux ont un talent fou.
Pouvez-vous nous dévoiler la trame du prochain scénario ?
A.U.
:
Non. Aujourd'hui, le scénario appartient à leurs auteurs et c'est à eux
d'en dévoiler le contenu lorsqu'ils jugeront le moment venu. Mais pour
vous rassurer, je peux vous dire qu'on retrouvera toujours Astérix,
Obélix et Idéfix et qu'il y aura certainement de nouveaux personnages.


Source: http://www.laprovence.com/article/bd-livres/albert-uderzo-goscinny-me-manque
Revenir en haut Aller en bas
collectionnix
collectionnix11/15
Masculin Messages : 705
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 45
Localisation : Bulcinum
Emploi/loisirs : Accompagnement à la Performance 4.0
collectionneur
http://www.collectionnix.com https://www.villageasterix.com/t1151-on-remet-ca

Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Empty
MessageSujet: Re: Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013)   Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Icon_minitime1Mer 30 Jan - 19:54

Encore une interview dans L'Express Culture.

_________________
COLLECTIONNIX Le site de référencement des cartes à l'effigie de Astérix et son univers

> Communauté Facebook : Fans d'Astérix, de René Goscinny et d'Albert Uderzo
Revenir en haut Aller en bas
viguigui
viguigui10/15
Masculin Messages : 624
Date d'inscription : 13/11/2010
Age : 42
Localisation : VILLEBOIS
Emploi/loisirs : Planificateur industriel
collectionneur
https://www.villageasterix.com/t198-salut-a-tous

Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Empty
MessageSujet: Re: Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013)   Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Icon_minitime1Mer 30 Jan - 20:48

Revenir en haut Aller en bas
NickObélix
NickObélixRang ultime
Masculin Messages : 4686
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 43
Localisation : IDF - 95
Emploi/loisirs : Collectionneur de collections !!!
collectionneur
https://www.villageasterix.com/t829-mon-petit-musee https://www.villageasterix.com/t1520-les-atterrissages-chez-nickobelix https://www.villageasterix.com/t1819-les-doubles-de-nickobelix https://www.villageasterix.com/t2431-most-wanted#77578 https://www.villageasterix.com/t825-presentation-nickobelix

Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Empty
MessageSujet: Re: Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013)   Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Icon_minitime1Jeu 31 Jan - 18:26

Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) 2371081705 pour tous ces liens Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) 547221

_________________
Ils sont fous ces romains ! Obélix (célèbre tailleur de menhirs gaulois, 50 av. J.C.)
Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) 161225093036626108Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) 161225093034238695Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) 161225093036299240Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) 161225093036540406
Revenir en haut Aller en bas
viguigui
viguigui10/15
Masculin Messages : 624
Date d'inscription : 13/11/2010
Age : 42
Localisation : VILLEBOIS
Emploi/loisirs : Planificateur industriel
collectionneur
https://www.villageasterix.com/t198-salut-a-tous

Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Empty
MessageSujet: Re: Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013)   Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Icon_minitime1Dim 10 Fév - 21:52

Revenir en haut Aller en bas
NickObélix
NickObélixRang ultime
Masculin Messages : 4686
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 43
Localisation : IDF - 95
Emploi/loisirs : Collectionneur de collections !!!
collectionneur
https://www.villageasterix.com/t829-mon-petit-musee https://www.villageasterix.com/t1520-les-atterrissages-chez-nickobelix https://www.villageasterix.com/t1819-les-doubles-de-nickobelix https://www.villageasterix.com/t2431-most-wanted#77578 https://www.villageasterix.com/t825-presentation-nickobelix

Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Empty
MessageSujet: Re: Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013)   Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Icon_minitime1Lun 11 Fév - 14:56

Merci pour le lien...

De nombreuses infos que l'on avait déjà mais toujours au détour d'une phrase, une petite info qui nous en fait savoir un peu plus sur l'histoire de notre gaulois favori !

_________________
Ils sont fous ces romains ! Obélix (célèbre tailleur de menhirs gaulois, 50 av. J.C.)
Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) 161225093036626108Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) 161225093034238695Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) 161225093036299240Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) 161225093036540406
Revenir en haut Aller en bas
Patrix
PatrixRang ultime
Masculin Messages : 3292
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 63
Localisation : 48200 St-Chély d'Apcher
Emploi/loisirs : Modéliste Fan d'Astérix
collectionneur
http://lozeremodelisme.xooit.com/index.php https://www.villageasterix.com/t1136-le-village-d-asterix-le-gaulois-en-maquette-au-1-40

Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Empty
MessageSujet: Re: Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013)   Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Icon_minitime1Jeu 14 Fév - 23:37

Une très belle interview d'Albert Uderzo sur France Inter.

http://www.franceinter.fr/evenement-uderzo-l-integrale

(Merci à mon ami JMP qui m'a transmis l'info)


_________________
Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Lacroz10 Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Villag15Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Camp_r13
Revenir en haut Aller en bas
eddyfix
eddyfixModérateur
Masculin Messages : 8933
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 52
Localisation : un petit village....à coté de Châteauroux
Emploi/loisirs : agent de piste aéroportuaire
collectionneur
https://www.villageasterix.com/t34-bonjour-d-eddyfix

Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Empty
MessageSujet: Re: Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013)   Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Icon_minitime1Ven 15 Fév - 0:04

même interview que le message précédent de Viguigui Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) 43826
Revenir en haut Aller en bas
Patrix
PatrixRang ultime
Masculin Messages : 3292
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 63
Localisation : 48200 St-Chély d'Apcher
Emploi/loisirs : Modéliste Fan d'Astérix
collectionneur
http://lozeremodelisme.xooit.com/index.php https://www.villageasterix.com/t1136-le-village-d-asterix-le-gaulois-en-maquette-au-1-40

Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Empty
MessageSujet: Re: Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013)   Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Icon_minitime1Ven 15 Fév - 22:24

excusez moi j'avais pas vu mouais

_________________
Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Lacroz10 Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Villag15Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Camp_r13
Revenir en haut Aller en bas
romuald boissard
romuald boissard1/15
Masculin Messages : 4
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 50
Localisation : lyon
Simple fan

Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Empty
MessageSujet: Re: Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013)   Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Icon_minitime1Lun 4 Mar - 22:59

Merci pour tous ces références Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) 217285
Revenir en haut Aller en bas
soupalognon y geuselambix
soupalognon y geuselambix13/15
Masculin Messages : 1629
Date d'inscription : 07/06/2012
Age : 25
Localisation : en france
Emploi/loisirs : mon loisir c'est astérix
collectionneur
https://www.villageasterix.com/t2553-mes-creations-soupalognon-y-geuselambix https://www.villageasterix.com/t1446-bonjour-a-tous#34728

Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Empty
MessageSujet: Re: Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013)   Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) Icon_minitime1Mar 5 Mar - 9:04

Merci pour toute ces interview.

_________________
Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013) AsterixGaulePoster
Revenir en haut Aller en bas
 

Divers interviews d'Albert Uderzo (Début 2013)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Interviews de mon père, Albert Uderzo !
» Casemate 135 Uderzo par Uderzo
» Vente caricative Uderzo le 25 octobre 2013
» 20 minutes 18-10-2013
» DBD n°78 - Novembre 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le village d'Astérix :: Revue de presse :: Astérix dans la presse-

© Le village d'Astérix, Dessins: Albert Uderzo - © Les Editions ALBERT-RENÉ, GOSCINNY-UDERZO